Précédent | Suivant | Accueil







Le Kama Soutra



RÈGLES DE L'AMOUR

DE VATSYAYANA



INTRODUCTION


Les principes sur le juste et l'injuste sont les mêmes en tout temps et en tout lieu, ils constituent la morale absolue; mais les principes sur les moeurs varient avec les âges et les pays. Depuis la promiscuité sans limites des tribus sauvages jusqu'à la prohibition absolue de l'oeuvre de chair en dehors du mariage, que de degrés divers dans la liberté accordée aux rapports sexuels par l'opinion publique et par la loi sociale et religieuse! A l'exception des Iraniens et des Juifs, toute

l'antiquité a considéré l'acte charnel comme permis, toutes les fois qu'il ne blesse pas le droit d'autrui, comme par exemple le commerce avec une veuve ou toute autre femme complètement maîtresse de sa personne. Toutefois la Chine, la Grèce et Rome ont honoré les vierges, et l'Inde les ascètes voués à la continence à titre de sacrifice.

Au point de vue de la raison seule et d'une conscience égoïste, la tolérance des Indiens et des païens parait naturelle et la règle sévère des Iraniens semble dictée par l'intérêt social ou politique; aussi cette règle n'a-t-elle été imposée qu'au nom d'une révélation par Zoroastre et par Moïse.

De là deux grandes divisions entre les peuples sous le rapport des moeurs; chez les uns la monogamie est obligatoire, chez les autres la polygamie est permise sous toutes les formes qu'elle peut revêtir, y compris le concubinage et la fornication passagère. Dans l'antiquité on doit, entre les peuples qui n'admettent pas de révélation, distinguer sous le rapport des moeurs: d'une part, les Ariahs de l'Inde chez lesquels la religion et la superstition se mêlent intimement et activement à tout ce qui concerne les moeurs, dans un intérêt politique, avec absence de génie artistique; et d'autre part, les Ariahs d'Occident, c'est-à-dire les Grecs et les Romains chez lesquels ce culte a été seulement la manifestation extérieure des moeurs, sans direction ni action marquée sur elles, et où le génie artistique a tout idéalisé et tout dominé.

Ainsi le naturalisme des Brahmes, l'antiquité payenne et les principes de l'Iran ou d'Israël, dont a hérité le Christianisme, forment trois sujets d'études de moeurs à rapprocher et à faire ressortir par leurs contrastes. La matière se trouve: pour le premier sujet, dans les scholiastes et les poètes du brahmanisme; pour le second, dans la littérature classique, principalement dans les poètes latins sous les douze Césars; pour le troisième, dans les auteurs modernes sur les moeurs, savants et théologiens. Ces auteurs sont universellement connus et il suffira d'en citer quelques extraits. Mais il est nécessaire de donner, dans cette introduction, d'abord des renseignements sommaires sur les Iraniens, puis des détails plus complets sur les Brahmes.

Table of Contents

  LES IRANIENS
  XXXVIII, 9
  KAMA-SOUTRA OU L'ART D'AIMER DE VATSYAYANA.--PLAN DE CET OUVRAGE
  CHAPITRE I
  APPENDICE AU CHAPITRE I
  HYMNE A KAMA
  INVOCATION
  CHAPITRE II
  APPENDICE AU CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  APPENDICE AU CHAPITRE III
  L'AMOUR PERMIS ET L'AMOUR
  CHAPITRE I
  EMPLOI DU TEMPS
  APPENDICE
  SECTION II
  SECTION III
  UN BRAHMANE SAVANT
  UNE COURTISANE
  LE BRAHMANE
  LA COURTISANE
  LE BRAHMANE
  LA COURTISANE
  LE BRAHMANE
  LA COURTISANE
  UN HOMME MUR
  UN JEUNE HOMME
  AUTRE JEUNE HOMME
  APPENDICE
  CHAPITRE II
  L'UNION DE L'AMOUR ARDENT
  L'UNION POUR L'AMOUR A
  L'UNION DE L'AMOUR ARTIFICIEL
  L'UNION DE L'AMOUR TRANSMIS
  L'UNION DITE DES EUNUQUES
  L'UNION TROMPEUSE
  APPENDICE AU CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  APPENDICE AU CHAPITRE III
  CHAPITRE I
  APPENDICE AU CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  APPENDICE AU CHAPITRE III
  CHAPITRE IV
  APPENDICE AU CHAPITRE IV
  CHAPITRE V
  APPENDICE AU CHAPITRE V
  CHAPITRE VI
  APPENDICE AU CHAPITRE VI
  CHAPITRE VII
  APPENDICE AU CHAPITRE VII
  ET D'AGIR DANS L'UNION
  CHAPITRE I
  APPENDICE AU CHAPITRE I
  OVIDE
  MARTIAL
  CHAPITRE II
  PLEINEMENT OUVERTE
  POSITION DE PRESSION
  POSITION DITE DE LA CAVALE
  LA POSITION MONTANTE
  LA POSITION BAILLANTE
  LA POSITION
  L'ENFONCEMENT DU CLOU
  LA POSITION DU CRABE
  LA FORME DU LOTUS
  LA POSITION TOURNANTE
  APPENDICE AU CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  L'UNION D'UN HOMME AVEC DEUX FEMMES.
  APPENDICE AU CHAPITRE III
  XII, 69.--A
  CHAPITRE IV
  APPENDICE AU CHAPITRE IV
  PLAISIR DE LA FEMME DANS L'UNION
  CHAPITRE V
  APPENDICE AU CHAPITRE V
  CHAPITRE VI
  DES EUNUQUES ET AUTRES PERSONNES QUI SONT LES INSTRUMENTS DE CETTE UNION
  APPENDICE AU CHAPITRE VI
  L. II, 49.
  L. JI, 50.
  L. II, 73.
  L. 111, 75.
  L. III, 88.
  L. III, 96.
  L. IV, 50.
  L. XI, 25.
  L. XI, 47.
  L. XI, 61.
  L. XII, 86.
  CHAPITRE I
  APPENDICE AU CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  APPENDICE AU CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  APPENDICE AU CHAPITRE III
  CHAPITRE IV
  APPENDICE AU CHAPITRE IV
  DES DIVERS MODES DE MARIAGE
  CHAPITRE I
  APPENDICE AU CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  APPENDICE AU CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  APPENDICE AU CHAPITRE III
  CHAPITRE IV
  APPENDICE AU CHAPITRE IV
  CHAPITRE V
  APPENDICE AU CHAPITRE V
  1. L'HOMME
  6. LA FEMME
  7. L'HOMME
  10. LA FEMME
  15. L'HOMME
  16. LA FEMME
  21. L'HOMME
  26. LA FEMME
  33. L'HOMME
  34. LA FEMME
  34. L'HOMME
  38. LA FEMME
  39. L'HOMME
  40. LA FEMME
  42. LA FEMME
  46. LA FEMME
  49. L'HOMME
  54. LA FEMME
  55. L'HOMME
  56. LA FEMME
  57. L'HOMME
  58.--LA FEMME
  CHAPITRE VI
  APPENDICE AU CHAPITRE VI
  CHAPITRE I
  APPENDICE AU CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  APPENDICE AU CHAPITRE II
  DOMITIEN.
  CHAPITRE III
  APPENDICE AU CHAPITRE III
  CHAPITRE I
  APPENDICE AU CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  CHAPITRE IV
  APPENDICE AU CHAPITRE IV
  CHAPITRE V
  CHAPITRE VI
  APPENDICE AU CHAPITRE VI
  RAPPORTS AVEC LES FEMMES DES AUTRES
  CHAPITRE I
  APPENDICE AU CHAPITRE 1
  CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  APPENDICE AU CHAPITRE III
  CHAPITRE IV
  APPENDICE AU CHAPITRE VI
  CHAPITRE V
  APPENDICE AU CHAPITRE V
  CHAPITRE VI
  CONCLUSION DU TITRE IX
  APPENDICE AU CHAPITRE VI
  CHAPITRE I
  APPENDICE AU CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  CHAPITRE I
  APPENDICE AU CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  APPENDICE AU CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  APPENDICE AU CHAPITRE III
  CHAPITRE IV
  APPENDICE AU CHAPITRE IV
  CHAPITRE V
  APPENDICE AU CHAPITRE V
  CHAPITRE VI
  APPENDICE AU CHAPITRE VI
  CHAPITRE VII
  APPENDICE AU CHAPITRE VII.
  CHAPITRE VIII
  DOUTE SUR LE
  CHAPITRE IX
  II.--GITA GOVINDA (LE CHANT DU BERGER),
  III LA MORT D'ADONIS
  LE CANTIQUE DES CANTIQUES
  SALOMON
  SALOMON
  SALOMON
  CHAPITRE II
  SALOMON
  SALOMON
  SALOMON
  SALOMON
  CHAPITRE IV
  SALOMON
  CHAPITRE V
  SALOMON
  LES JEUNES FILLES
  LES JEUNES FILLES
  CHAPITRE VI
  SALOMON
  CHAPITRE VII
  CHAPITRE VIII
  SALOMON
  INTRODUCTION
  AVANT-PROPOS
  SON ORIGINE ET SON
  LE KAMA-SOUTRA. PLAN DU LIVRE
  TITRE PREMIER
  CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  L'AMOUR PERMIS ET L'AMOUR
  CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  TITRE III
  DES CARESSES ET MIGNARDISES QUI
  L'UNION SEXUELLE
  CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  CHAPITRE IV
  CHAPITRE V
  CHAPITRE VI
  TITRE IV
  CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  CHAPITRE V
  CHAPITRE VI
  TITRE V
  COMMENT, POUR L'ACTE SEXUEL, ON VIENT EN AIDE A LA NATURE
  CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  CHAPITRE IV
  TITRE VI
  DES DIVERSES SORTES DE MARIAGES
  CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  CHAPITRE IV
  CHAPITRE V
  CHAPITRE VI
  TITRE VII
  LE HAREM ROYAL
  CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  TITRE VIII
  DEVOIRS DES
  CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  CHAPITRE IV
  CHAPITRE V
  CHAPITRE VI
  TITRE IX
  RAPPORTS AVEC LES FEMMES DES AUTRES
  CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  CHAPITRE IV
  CHAPITRE V
  CHAPITRE VI
  TITRE X
  COURTAGE D'AMOUR
  CHAPITRE I
  TITRE XI
  CHAPITRE I
  CHAPITRE II
  CHAPITRE III
  CHAPITRE IV
  CHAPITRE V
  CHAPITRE VI
  CHAPITRE VII
  CHAPITRE VIII
  CHAPITRE IX
  CONCLUSION
  LE MYSTICISME





Précédent | Suivant | Accueil